Les réserves au cœur de la réforme des compétitions

20 mars 2013 - 07:49

Les responsables de la Ligue d’Alsace de football ont multiplié ces dernières semaines les réunions de territoire pour présenter la réforme des compétitions, qui sera soumise au vote des clubs le 27 avril à Benfeld.

 

Les réserves au cœur de la réforme des compétitions

le 20/03/2013 à 05:08 par Marc Wilb / L'Alsace

Vu 135 fois

Marc Hoog a expliqué la réforme des compétitions lors de quatre soirées très suivies, à Raedersheim, Raedersdorf, Tagolsheim et Biesheim. Photo Denis Sollier

Marc Hoog a expliqué la réforme des compétitions lors de quatre soirées très suivies, à Raedersheim, Raedersdorf, Tagolsheim et Biesheim. Photo Denis Sollier

Les responsables de la Ligue d’Alsace de football ont multiplié ces dernières semaines les réunions de territoire pour présenter la réforme des compétitions, qui sera soumise au vote des clubs le 27 avril à Benfeld. Exemple vendredi dernier, à Tagolsheim, pour le secteur mulhousien.

« C’est un projet global, qui peut encore être très légèrement amendé. Mais je vous préviens, il va falloir le digérer, certains vont avoir mal à la tête ». Marc Hoog, président du comité départemental du Haut-Rhin, savait que la réforme des compétitions, qui doit être votée en assemblée générale à Benfeld le 27 avril et entrer en vigueur lors de la saison 2014/2015, était un sujet sensible, avant de s’adresser aux représentants des clubs du secteur mulhousien, vendredi dernier à Tagolsheim.

« Le couteau sous la gorge »

Depuis plusieurs années, cette réforme des compétitions revient régulièrement sur le tapis. 15 ans après la dernière révolution de 1998, la Ligue d’Alsace ne pouvait plus reculer. « Nous avons aujourd’hui le couteau sous la gorge , évoque même Marc Hoog. Nous ne sommes plus loin du mur. La situation a beaucoup changé depuis 1998. Il y avait alors 309 équipes en Pyramide A. Il en reste 198. Certains clubs n’existent plus, peu d’entre eux avaient quatre ou cinq équipes seniors comme cela arrive aujourd’hui ».

Ces dernières années, les responsables du football alsacien ont souvent planché sur ce thème. Quatre propositions de réforme ont ainsi été étudiées, sans être retenues. « Nous avons songé à supprimer la Division 3, ce qui aurait été la réforme la plus politiquement correcte, mais n’aurait pas rendu service au football. Nous aurions aussi pu supprimer la Promotion d’excellence, mais cela aurait entraîné de nombreuses relégations, et la guerre avec de nombreux clubs. Nous aurions aussi pu revenir à une seule pyramide, ou encore créer une Promotion d’honneur entre la PE et la Promotion. »

Zone tampon

La réforme qui sera proposée ne modifie guère le plus haut niveau départemental. En gros, on ne touche quasiment pas à l’Excellence, la Promotion d’excellence et la Promotion. Seule grande nouveauté : la Promotion d’excellence servira de zone tampon, puisqu’elle pourra accueillir entre 24 et 28 équipes. « On peut toujours avoir des relégations en masse de clubs haut-rhinois de la DH vers l’Excellence , explique Marc Hoog, et toutes les divisions étaient ensuite touchées. On dit stop. Les descentes supplémentaires seront absorbées à l’avenir par la PE ».

Le grand changement concerne les Divisions 1, 2 et 3, avec l’intégration de nombreuses équipes de la Pyramide B. En 2014/2015, le premier de l’Excellence B de l’exercice précédent évoluera en Promotion (comme c’est le cas aujourd’hui) ; les 2e , 3e , et 4e rejoindront la D1. Huit équipes réserves évolueront en D2 : les classées 5e à 10e de l’Excellence B et les deux champions de la Promotion d’excellence B. Enfin, 24 équipes réserves seront intégrées dans la Division 3 : les deux derniers d’Excellence B, les équipes classées de la 2e à la 10e place des deux groupes de la PE B et les quatre premiers de Promotion B.

« Ce n’est peut-être pas le paradis ou la panacée, mais en toute humilité, cela nous paraît être la meilleure solution » , affirme Marc Hoog. Très peu de clubs ont d’ailleurs émis des réserves lors des réunions de territoires. Il existe pourtant quelques faiblesses. Ainsi, les réserves qui évolueront en D2 et D3 seront beaucoup trop fortes. « C’est vrai , reconnaît le président haut-rhinois, mais mathématiquement, on n’a pas le choix. Je pense que le niveau s’équilibrera en deux saisons ». Et pour accéder à un échelon supérieur, une équipe 2 ou 3 devra obligatoirement terminer première de son championnat, la seconde accession étant réservée à une équipe fanion. Enfin, cette réforme va peut-être engendrer un important mercato, puisque des joueurs cantonnés en équipe réserve ne voudront pas jouer en D2 ou D3, cherchant ainsi à renforcer une équipe première. « Ce sera une bonne chose pour celles-ci » , sourit Marc Hoog.

Un sujet n’est pour l’heure pas tranché : quel écart devra-t-il y avoir entre deux équipes d’un même club ? La proposition actuelle est de deux niveaux d’écart au minimum, sous la Promotion, entre des équipes 1 et 2, mais d’une division entre les équipes 2 et 3.

Le projet final sera disponible pour tous les clubs à partir du 11 avril. Ils auront alors deux semaines pour décider de voter en faveur de la réforme ou non.

le 20/03/2013 à 05:08 par Marc Wilb

 

Commentaires

SG Carspach vient de remporter le trophée 10 membres 1 an
Solange Mongin est devenu membre 1 an
0-1
bettendorf / Carspach S.G.1 plus de 2 ans
bettendorf / Carspach S.G.1 et 6 autres : résumés des matchs plus de 2 ans
2-3
Carspach S.G.1 / uffheim FC2 plus de 2 ans
3-0
niffer AS / Carspach S.G.1 plus de 2 ans
F
Carspach S.G.1 / wahlbach plus de 2 ans
0-3
Carspach S.G.1 / mulhouse bourtzwiller 2 plus de 2 ans
2-1
Barthenheim FC3 / Carspach S.G.1 plus de 2 ans
2-0
Carspach S.G.1 / Landser U.S. plus de 2 ans
la ronde des étangs 2015 : nouvelle photo plus de 2 ans
la ronde des étangs 2015 plus de 2 ans
CARNAVAL plus de 2 ans
0-3
Carspach S.G.2 / Montreux sports 2 plus de 2 ans
Carspach S.G.2 / Montreux sports 2 et 4 autres : résumés des matchs plus de 2 ans

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Dirigeant
  • 4 Joueurs
  • 6 Supporters